Travailler au GPIS : portrait d’un agent

Salarié du GPIS depuis 14 ans, Alban* a accepté de se livrer sur son métier et son expérience. Un échange sincère en toute simplicité.


Curieux d’en savoir plus sur ce groupement unique dont il entend parler régulièrement dans le milieu de la sécurité, Alban* postule en 2007 au GPIS-GIE.

Après deux ans dans la Police Nationale, puis dans la sécurité privée et évènementielle, Alban* rejoint le GPIS en tant qu’agent de sécurité mobile. Sa nouvelle mission consiste alors à assurer la tranquillité résidentielle des locataires du patrimoine parisien sous surveillance du GPIS.

 

Aujourd’hui chef d’équipe, Alban* encadre un groupe d’agents dont il a la responsabilité. Il veille notamment à l’accueil du personnel nouveau et son à son adaptation, à la bonne application des consignes et des procédures lors des missions. Homme de terrain, il est amené à s’assurer de l’optimisation des personnels et des moyens, de la sécurité de son équipe, et à prendre des dispositions immédiates dans les situations dangereuses. Il évalue également les compétences des équipiers et propose les mesures propres à promouvoir l’évolution et les promotions individuelles.

 

Après 16 ans dans le métier de la sécurité dont 14 passées au GPIS, ce chef d’équipe reste toujours aussi passionné. S’il évoque les difficultés inhérentes à l’activité, son caractère éprouvant voire épuisant tant au niveau physique que psychologique, il souligne surtout la satisfaction d’accomplir une mission de service public.

 

 

*Le prénom a été modifié.